Les Martyrs d’Algérie

Les 19 martyrs d’Algérie constituent un groupe de chrétiens catholiques qui furent assassinés entre 1994 et 1996 pendant la guerre civile algérienne. Il est composé d’un évêque, de six religieuses et de douze prêtres et religieux, dont les sept moines de Tibhirine. Ils sont reconnus martyrs par le pape François le 26 janvier 2018, ce qui a conduit à leur béatification le 8 décembre de la même année en Algérie.

8 Mai 1994

Assassinés le 8 mai 1994 à Alger :

  • Le frère Henri Vergès : né le 15 juillet 1930 à Matemale, religieux mariste et enseignant français ;
  • La sœur Paul-Hélène Saint-Raymond : née le 24 janvier 1927 à Paris, religieuse française des Petites Sœurs de l’Assomption

23 Octobre 1994

Assassinées le 23 octobre 1994 à Bab El Oued, Alger :

  • La sœur Esther Paniagua Alonso : née le 7 juin 1949 à Izagre, religieuse espagnole des Sœurs augustines missionnaires ;
  • La sœur Caridad Álvarez Martín : née le 9 mai 1933 à Santa Cruz de la Salceda, religieuse espagnole des Sœurs augustines missionnaires.

27 Décembre 1994

Assassinés le 27 décembre 1994 à Tizi Ouzou :

  • Le père Jean Chevillard : né le 27 août 1925 à Angers, prêtre français des Missionnaires d’Afrique (dits Pères Blancs) ;
  • Le père Alain Dieulangard : né le 21 mai 1919 à Saint-Brieuc, prêtre français des Missionnaires d’Afrique  (dits Pères Blancs) ;
  • Le père Charles Deckers : né le 26 décembre 1924 à Anvers, prêtre Algérien d’origine belge des Missionnaires d’Afrique  (dits Pères Blancs) ;
  • Le père Christian Chessel : né le 27 octobre 1958 à Digne, prêtre français des Missionnaires d’Afrique (dits Pères Blancs) .

3 Septembre 1995

Assassinées le 3 septembre 1995 à Belouizdad, Alger :

  • La sœur Angèle-Marie Littlejohn : née le 22 novembre 1933 à Tunis, religieuse française des Sœurs missionnaires de Notre-Dame des Apôtres
  • La sœur Bibiane Leclercq : née le 8 janvier 1930 à Gazeran, religieuse française des Sœurs missionnaires de Notre-Dame des Apôtres

10 Novembre 1995

Assassinée le 10 novembre 1995 à Alger:

  • La sœur Odette Prévost : née le 17 juillet 1932 à Oger, religieuse française des Petites Sœurs du Sacré-Cœur

21 Mai 1996

Assassinés le 21 mai 1996 vers Médéa :

  • Le père Christian de Chergé : né le 18 janvier 1937 à Colmar, prêtre trappiste français, prieur de la communauté depuis 1984, moine depuis 1969, en Algérie depuis 1971.
  • Le frère Luc Dochier : né le 31 janvier 1914 à Bourg-de-Péage, religieux trappiste français, moine depuis 1941, en Algérie depuis août 1946. Médecin, il a soigné tous les malades sans distinction.
  • Le père Christophe Lebreton : né le 11 octobre 1950 à Blois, prêtre trappiste français, moine depuis 1974, en Algérie depuis 1987.
  • Le frère Michel Fleury : né le 21 mai 1944 à Sainte-Anne-sur-Brivet, religieux trappiste français, moine depuis 1981, en Algérie depuis 1985. 
  • Le père Bruno Lemarchand : né le 1er mars 1930 à Saint-Maixent-l’École, prêtre trappiste français, moine depuis 1981, en Algérie et au Maroc depuis 1989.
  • Le père Célestin Ringeard : né le 27 mars 1933 à Touvois, prêtre trappiste français, moine depuis 1983, en Algérie depuis 1987.
  • Le frère Paul Favre-Miville : né le 17 avril 1939 à Vinzier, religieux trappiste français, moine depuis 1984, en Algérie depuis 1989.

1er Août 1996

Assassiné le 1er août 1996 à Oran :

  • Mgr Pierre Claverie : né le 8 mai 1938 à Alger, dominicain français, évêque d’Oran

Béatification

La procédure diocésaine en vue de la béatification des moines, ainsi que celle de douze autres religieux ou religieuses catholiques assassinés entre 1993 et 1996 a été engagée en 2007 à Alger. Le père Thomas Georgeon était le postulateur.

L’enquête diocésaine s’est clôturée le 15 février 2013 et le dossier a été envoyé à Rome pour y être étudié par la Congrégation pour les causes des saints. Le 26 janvier 2018, le pape François a reconnu leur mort in odium fidei, et a signé le décret de béatification.

La cérémonie de béatification a été célébrée le 8 décembre 2018 sur l’esplanade de la chapelle Santa Cruz à Oran en Algérie par le cardinal Giovanni Angelo Becciu, envoyé du pape, en présence de Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, et de 1 200 personnes. Un hommage a aussi été rendu à Mohamed Bouchikhi, le chauffeur musulman de Mgr Pierre Claverie, tué avec lui.