Aux origines de la basilique

Aux origines de la basilique (2)

C' est à Marguerite Berger et Anna Cinquin, deux pieuses demoiselles lyonnaises, que les Algérois durent le pèlerinage de Notre-dame d'Afrique, qui se faisait d'abord dans un ravin voisin, au pied d'un vieil olivier, dans le tronc duquel avait été placée une statue de la Vierge.


L'évêque d'Alger, Monseigneur Pavy, fit commencer la construction de la basilique en 1858 mais c'est Mgr Lavigerie qui la consacra en 1872.

Une basilique chrétienne dans un pays musulman

La basilique Notre-Dame d’Afrique a été édifiée grâce à la foi et à la ténacité de deux chrétiennes, Marguerite Berger et Agarithe Cinqin. Elles ont su convaincre l’évêque d’Alger de l’époque, Mgr Pavy(1846-1866) d’entreprendre la construction de l’édifice (1846-1866) qui fut finalement inauguré par le Cardinal Lavigerie en 1872. Depuis, cette église a été un lieu de prière et de pèlerinage pour les générations de chrétiens qui venaient y prier pour eux-mêmes, pour leurs enfants, pour les marins en mer, pour les missionnaires partis au loin annoncer l’Evangile, pour les combattants, les prisonniers ou les malades.[…]

Read more...

Plus de 150 ans d’histoire

En bref :
Ce sont deux demoiselles, très modestes, originaires de Lyon, travaillant à l’entretien au Séminaire, qui sont à l’origine des pèlerinages à Notre Dame d’Afrique : la première Marguerite Berger, appelée aussi Mademoiselle Agarithe, est décédée en 1875 et enterrée dans la Chapelle Saint Joseph. L’autre, Anna Cinquin, est décédée en 1884 et enterrée sous la tribune de l’orgue.
La construction a duré 26 ans avec un architecte français appelé Monsieur Fromageau de Saumur. Les gros œuvres ont été réalisés entre 1858 et 1866 sous l’épiscopat de Monseigneur Pavy. Mais c’est le Cardinal Lavigerie qui achèvera les travaux entre 1866 et 1872.

Read more...
Subscribe to this RSS feed

Dernières nouvelles de l'Eglise catholique d'Algérie

Interview avec Salima
Salima est la secrétaire de la bibliothèque « Dilou », voulue et tenue par les Jésuites à Constantine. Sa présence y est très édifiante. Musulmane convaincue et très ouverte, elle accueille et réconforte plus d’une personne. Elle ne passe pas inaperçue, courageuse et battante elle est un modèle du « vivre ensemble ».
Read more...
Document sur la Fraternité Humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune
La foi amène le croyant à voir dans l’autre un frère à soutenir et à aimer. De la foi en Dieu, qui a créé l’univers, les créatures et tous les êtres humains – égaux par Sa Miséricorde –, le croyant est appelé à exprimer cette fraternité humaine, en sauvegardant la création et tout l’univers et en soutenant chaque personne, spécialement celles qui sont le plus dans le besoin et les plus pauvres.
Read more...
Donner la joie
Une petite phrase me parle bien : "Si tu veux faire rire Dieu, parle-lui de tes projets". Cette formule paraît banale mais pour moi qui ai tendance à échafauder en permanence des plans sur la comète, ce conseil est bien utile. Ici en France on réfléchit beaucoup aux choses avant de les vivre. Au Burundi c’est plutôt l’inverse. Comme Burundais, j’essaie donc de vivre l’instant présent et de donner Jésus par la joie.
Read more...