Approchez-vous.

Approchez-vous. Remarquez la masse des pilastres : ce sont eux qui à l’extérieur forment les contreforts de l’édifice. Leur masse équilibre le poids des cintres du tambour et de la coupole. Remarquez que chaque pilastre a une arête rentrée formant rainure : l’architecte a voulu que ces rainures soient strictement dans l’axe des 4 points cardinaux. Si vous vous mettez au centre du cube regardant la statue de Notre-Dame d’Afrique sur son piédestal vous avez à votre droite, près de la nef, le pilastre NORD, à gauche, le pilastre EST ; en avant, à droite, le pilastre OUEST, et à gauche, le pilastre SUD. La basilique est donc strictement orientée selon l’axe Nord-est (vers la mer) Sud-ouest (vers la montagne).


Portez maintenant votre attention sur les absides. Elles sont toutes semblables : un demi-cylindre dressé, de 10 mètres de haut, supportant une voûte en quart de sphère de 5 mètres de rayon. L’abside du milieu (ou du chœur) abrite le piédestal de la statue de Marie, en bronze foncé, habillée d’une robe et d’un manteau bleu et blanc, brodé à la façon de Tlemcen. Au sol, cette abside comporte des stalles en bois, et un vaste espace en ovale terminé par une balustrade de bois et 3 marches de marbre. Cet ensemble forme le chœur, espace qui, avec son autel, est le cœur où s’accomplissent les eucharisties (célébrations de la messe), les cérémonies chrétiennes, (mariages, enterrements) et les prières (chapelet, adoration)...

En regardant le chœur, en avant de la nef, ayant la balustrade devant vous, vous avez à votre gauche l’abside St Augustin (avec une statue du saint au-dessus de l’autel) et à droite l’abside Ste Monique (maman d’Augustin, avec une statue également au-dessus de l’autel).

En ce lieu, partout autour de vous : des fresques, des vitraux, des marbres petits ou grands portant des inscriptions qui sont toutes à la louange de Notre-Dame, qui disent quelque chose de l’Afrique. C’est ce que je vous propose de découvrir dans les pages qui suivent.

Last modified onSunday, 20 December 2015 09:29

Dernières nouvelles de l'Eglise catholique d'Algérie

Ça bouge en Algérie :  témoignage
Vivant en Algérie depuis toujours et en relation avec des étudiants et de jeunes diplômés de milieux sociaux divers, grâce à mon implication depuis 20 ans dans une association d’aide à l’insertion des jeunes diplômés de l’université, je me désolais de l’indifférence apparente de ces jeunes au fait politique : ils ne votaient pas, n’étaient même pas inscrits sur les listes électorales, exprimaient une méfiance presque généralisée à l’égard de ceux qui faisaient de la politique et considéraient comme répugnante l’idée d’en faire. Même si quelques uns s’impliquaient dans des actions locales de bienfaisance, de promotion d’activités écologiques ou de revendications...
Read more...
Catch.ch : Père Lassausse: “A Tibhirine, la fraternité islamo-chrétienne est possible
05.04.2019 par Bernard Hallet“Dans le sillon des moines“ du monastère de Tibhirine, en Algérie, le Père Jean-Marie Lassausse a cultivé le jardin et l’amitié entre chrétiens et musulmans.
Read more...