24 heures pour le Seigneur

24 heures pour le Seigneur est une initiative du Conseil Pontifical pour la Nouvelle Evangélisation durant l’année jubilaire de la miséricorde. C’est une occasion de contempler la miséricorde de Dieu dans la Passion de Notre Seigneur Jésus et de vivre cette miséricorde dans le sacrement de la réconciliation.

Programme pour le diocèse d’Alger

  • Jeudi Saint : Nuit d’adoration dans les lieux de culte et communautés où le Saint-Sacrement est exposé.
  • Vendredi Saint (matinée animée avec l’équipe Ben Smen)
    • Lieu : Basilique Notre-Dame d’Afrique
    • 9h00 : Accueil, silence, adoration (Chapelle Saint Joseph).
    • 10h00 : Chemin de croix.
    • 11h00-12h30 : Célébration pénitentielle communautaire avec confession individuelle.
    • 12h30-15h30 : Silence et possibilité de confession individuelle.
    • 15h30-17h00 : Office de la Passion.

« ...Il y a plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent... » Luc 15, 7

Last modified onMonday, 14 March 2016 17:17

Dernières nouvelles de l'Eglise catholique d'Algérie

Interview avec Salima
Salima est la secrétaire de la bibliothèque « Dilou », voulue et tenue par les Jésuites à Constantine. Sa présence y est très édifiante. Musulmane convaincue et très ouverte, elle accueille et réconforte plus d’une personne. Elle ne passe pas inaperçue, courageuse et battante elle est un modèle du « vivre ensemble ».
Read more...
Document sur la Fraternité Humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune
La foi amène le croyant à voir dans l’autre un frère à soutenir et à aimer. De la foi en Dieu, qui a créé l’univers, les créatures et tous les êtres humains – égaux par Sa Miséricorde –, le croyant est appelé à exprimer cette fraternité humaine, en sauvegardant la création et tout l’univers et en soutenant chaque personne, spécialement celles qui sont le plus dans le besoin et les plus pauvres.
Read more...
Donner la joie
Une petite phrase me parle bien : "Si tu veux faire rire Dieu, parle-lui de tes projets". Cette formule paraît banale mais pour moi qui ai tendance à échafauder en permanence des plans sur la comète, ce conseil est bien utile. Ici en France on réfléchit beaucoup aux choses avant de les vivre. Au Burundi c’est plutôt l’inverse. Comme Burundais, j’essaie donc de vivre l’instant présent et de donner Jésus par la joie.
Read more...