Le Chapelet

Chaque jour à 17h40, le chapelet est récité à la basilique.
Pour en savoir plus sur la prière du chapelet…(c’est quoi la prière du chapelet ?)

La prière du chapelet ou prière du Rosaire est à la fois une prière et une méditation Biblique. C’est une méthode de méditation dont le but est d’occuper entièrement l’esprit dans la contemplation divine, soit par la récitation des prières elles-mêmes, soit par la méditation des scènes évoquées par les passages bibliques proposés, soit... les deux à la fois.

Le chapelet ou Rosaire ne fait appel qu’à des prières toutes simples, faciles à mémoriser, ce qui laisse l’esprit entièrement libre pour la méditation des scènes bibliques présentes à la mémoire. C’est la prière du pauvre, comme Marie. Les 150 "Je vous salue Marie" du rosaire (200 depuis que Jean-Paul II a ajouté la méditation des mystères lumineux) représentaient les 150 psaumes. Ainsi les gens simples, qui ne pouvaient pas prier les offices comme le faisaient les moines, trouvaient leur consolation dans cette magnifique prière.
La prière du chapelet peut être priée et méditée sans aucun texte écrit ni support matériel, même par les personnes qui ne peuvent pas lire ! On peut donc le pratiquer n’importe où, en silence, par exemple en promenade, ou en se rendant à son lieu de travail. Le chapelet est également idéal pour prier en groupe, même avec des personnes de langues différentes car la séquence des prières fournit des points de repères suffisants ; en effet, le chapelet est universellement connu et pratiqué sous la même forme dans tous les pays du monde !

Le Rosaire
Le Rosaire ("couronne de roses"), que nous devons à Saint Dominique (v. 1170 - Bologne, 1221), est une dévotion où l’on médite les principales scènes de la vie de Jésus Christ (communément appelées Mystères du Rosaire) ; durant la méditation, pour chacun des Mystères, on dit la prière du "notre Père", puis dix fois la prière du "je vous salue Marie", puis on dit la doxologie "Gloire au Père".

Le chapelet
Le chapelet (français du XIIe siècle : "chapelet" = "petit chapeau", "petite couronne") consiste à prier un tiers du Rosaire, soit méditer seulement cinq des Mystères du Rosaire ; le chapelet est donc composé de cinq fois la séquence : Notre Père, dix fois "je vous salue Marie" et une fois "Gloire au Père". Ces cinq séquences sont communément appelée "dizaines " du chapelet. Traditionnellement, le chapelet est précédé, en introduction, du signe de la Croix ("au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit"), de la proclamation du Symbole des Apôtres ("je crois en Dieu"), d’un "Notre Père", de trois "je vous salue Marie" et un "Gloire au Père", puis on commence la première dizaine. (Source : Questions Essentielles in catholique.org)

« Les formes propres à la religiosité populaire sont incarnées, parce qu’elles sont nées de l’incarnation de la foi chrétienne dans une culture populaire. Pour cela même, elles incluent une relation personnelle, non pas avec des énergies qui harmonisent mais avec Dieu, avec Jésus Christ, avec Marie, avec un saint. Ils ont un corps, ils ont des visages. Les formes propres à la religiosité populaire sont adaptées pour nourrir des potentialités relationnelles et non pas tant des fuites individualistes. » Pape François, in EG 90
Last modified onThursday, 03 December 2015 06:40

Dernières nouvelles de l'Eglise catholique d'Algérie

La prière et l’action apostolique, expression d’un unique  amour. Missionnaires de l’Immaculée (PIME)
Un peu d’histoire. Nous sommes nées en 1936, dans l’environnement du PIME (Institut Pontifical des Missions Étrangères). Notre histoire de fondation est longue de 20 ans et un peu compliquée. Ici, il suffit de dire que nous comptons deux fondatrices, un cofondateur et un inspirateur de notre esprit missionnaire. L’une des fondatrices, Joséphine Rodolfi, était une fille de Milan qui participait aux initiatives du PIME et rêvait d’un Institut féminin similaire ; l’autre fondatrice, Joséphine elle aussi, Joséphine Dones, était une religieuse de l’Institut de la Réparation, qui collaborait avec le PIME dans l’envoi des magazines missionnaires, et elle aussi pensait nécessaire...
Read more...
Skiknaba 2018
Du 12 au 20 juillet, s’est tenue à Skikda l’édition de « Skiknaba ». Un camp de vacances qui se fait au presbytère de Skikda en un premier temps, et ensuite se poursuit avec une sortie touristique d’une nuit à Annaba d’où le nom « Skiknaba », Skikda et Annaba.
Read more...
Imane Aït Oumeziane, la prodige !!!!
Connaissez-vous Imane Ait Ouméziane ? C’est une femme très souriante, humble et pleine de courage. A travers cet entretien, je vous laisse découvrir Imane, la première femme algérienne qui a réussi l’ascension au camp de base de l’Everest.
Read more...
Voyage en Algérie
Paris-Oran: deux heures de vol entre la France et l’Algérie. Le trajet pour relier ces deux mondes si différents me paraît très bref. A l’atterrissage, je suis à la fois heureuse et légèrement inquiète. « Bienvenue en Algérie !» nous dit le douanier en un sourire. Ces mots d’accueil qui font chaud au cœur seront repris spontanément et à maintes reprises. « C’est la première fois en Algérie ? Bienvenue ! Il faudra revenir... ».
Read more...
Consécration du sanctuaire de Santa Cruz Oran – 11 mai 2018
Les regards fixés sur Santa Cruz, de nouveau éclatant de blancheur sous un ciel bleu turquoise, les pèlerins, venus de toute l’Algérie et de plusieurs continents et convoyés par une noria de bus-navettes, emplissaient « la chapelle ». Quatre années de travaux ont rendu à ce sanctuaire son lustre d’antan. Le Père Jean-Paul Vesco, évêque d’Oran, a réussi, pour ce faire, à mobiliser tout un ensemble de collaborateurs et d’ami(e)s, parmi lesquels les Algériens, y compris les autorités de la ville d’Oran, ont tenu une place de choix.
Read more...